Dire qu'il est nécessaire de changer de regard reste un vain mot si nous n'allons pas visiter la source à laquelle il s'abreuve. La seule question est peut-être de respirer profondément à chaque regard posé sur le monde et de prendre conscience depuis quelle carte mentale intérieure, croyance et représentation du monde jaillit notre regard ? Et si nous rafraichissions ces espaces pour émerger d'un espace vaste et de vacuité nous offrant ce regard neuf et rafraîchi, un peu comme lorsque l'on change de maison et qu'un moment de délestage de l'ancien s'invite avant l'arrivée dans la nouvelle demeure ?

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK