L'enfance est le lieu de la naissance à notre humanité
Il est l'élan, le tremplin de notre passage ici bas
Il n'est pas un lieu d'enlisement ou de stationnement
Il est la racine de l'Amour vivant, créatif et inspiré.
Le temps est venu d'y porter un regard d'une infinie tendresse,
Et de laisser respirer en soi le fil merveilleux du vivant
Via les courroies puissantes de la transmission.

Aujourd'hui j'ai le souhait de rendre hommage,
Hommage à cet être qui m'a transmis le goût du Monde
Nomade passionné, inventif, le regard toujours au loin
Devinant sans cesse sa prochaine destination,
Il m'a donné la soif de l'étranger et de l'ailleurs
Celui de la quête et du dépassement de soi,
De la vie spirituelle et d'un au-delà de soi ...
J'ai longuement cheminé, ouvert de nombreuses portes
Goûté à plusieurs voies, tissé entre celles-ci
Espéré patiemment, entendu et observé
La "non-vie" que j'ai pu ressentir parfois
Dans certains chemins spirituels proposés
Qui ont invité des foules, au fil des siècles à nier,
Voir à enfermer et sacrifier le vital en soi.
Il est temps de passer du sacrifice au Sacré,
D'entrer dans une pensée généreuse et créatrice
Nous traversons une époque où l'enjeu est subtil
Le maître extérieur d'entant disparaît peu à peu,
Il devient le lieu en nous d'une écoute profonde
D'un discernement à réaliser à chaque instant,
Afin d'entendre le bruit discret de la source.
La rencontre est dès lors le lieu de l'expérience
Qui nous invite sans cesse à observer, être attentif,
A écouter l'Etre bienveillant qui est là, à l'intérieur,
Au plus profond de soi, toujours présent et patient.
La porte qui ouvre est facile à identifier
Elle s'ouvre avec la clé qui porte ce nom :
"L'art de la simplicité."
Passer cette porte est un chemin d'engagement à observer,
A voir les nombreuses couches mentales qui nous éloignent
De la pépite qu'est l'Être en nous, celui qui connaît l'altérité
Comme étant l'évidence du monde d'où il provient.
C'est un chemin de liberté, d'égalité et de fraternité.
Comment pourrions nous vivre ce chemin en dehors
Si cette triade ne s'installe pas déjà en nous ?
De l'égo à l'Amour,
Il est temps de rendre sacré
Ce qui parfois a été sacrifié.
Nier la source de vie en soi,
C'est d'une façon certaine
Oublier ce lieu de paix et de joie
Qui réside au coeur du silence.
Et si le chemin spirituel était là,
Intimement et précieusement
installé, lové au coeur de Soi.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly