Chaque nouvelle rencontre sème dans le coeur ouvert, un message pour célébrer la vie. Ce matin en rencontrant l'oiseau, j'ai perçu dans son chant une note, un son particulier, un nouveau souffle jusqu'alors imperceptible. Il m'a soufflé en son langage que pour comprendre le monde, le savoir ne survit pas au vivant. Puis il m'a sifflé ce chant unique :

"Voir, toucher, goûter, humer, percevoir l'au-delà de l'horizon, vivre intensément l'instant, boire l'existence toute chaude au sein même de la réalité, oeuvrer dans le coeur même de ta propre matière, honorer chaque jour nouveau, célébrer l'éclaboussure des rayons du soleil, prendre avec toi puis te libérer de ta propre histoire, l'accueillir inconditionnellement et finalement la traverser avec ton soleil intérieur aimant, sont les ingrédients d'une existence pour vivre au-delà de la pensée, te libérer du mental et glisser dans l'Être."


Puis comme s'il fut appelé par une symphonie inaudible à mon oreille, en un élan, il a quitté ma main. Et dans un bruissement d'ailes, il a rejoint l'invisible, reliant le bleu des cieux et des eaux en un passage lumineux vers l'harmonie des Mondes.


Gratitude à l'instant qui éveille, à la rencontre qui révèle et à l'absence qui réveille l'invisible et l'impalpable du Grand Mystère de la Vie.

Maryvonne

 

 

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly