Paris, tes rues sont encore grouillantes ce soir

Lumineuse, vivante et vibrante de vie tu es !

Les enfants poussent des petits cris de joie

Les corps enfin trempés au jet d'eau salvateur.

Les fontaines sont assaillies en un joyeux tumulte

Les danseurs de tango sont là face à la tour Eiffel

Rayonnants de joie, en leur danse de feu partagée

Sur une musique stimulante même pour non initiés.

Les nappes se sont déplacées en bord de Seine

Elles se succèdent dans une ambiance champêtre

Les citadins vivent le fleuve comme un rendez-vous

Une fête s'installe en continu sur les voies sur berge.

Pendant ce temps là, les huit statues du Trocadéro

Observent la scène, enveloppées d'Or et impassibles

La foule s'éveille peu à peu avec le soleil qui décline

En cette douce nuit d'été où la musique s'est invitée.

Que faites vous rayonner sur l'esplanade des Libertés ?

Toutes les langues sont invitées ici, le monde est réuni

Les accents sont multiples, les sons et voix se mêlent

En une belle symphonie humaine, colorée et multiple.

Paris, on t'aime, on te déteste, Paris tu es et magnétise

Un jour j'ai joué avec ton nom et le mot PAIRS est arrivé

Être pairs, c'est être d'égal à égal, sur un pied d'égalité,

Serait-ce l'intention voir la vision que tu portes en secret ?

Ah que de promesses dans les noms offert à tes places !

Et si les mots cessaient d'être projections dans le vent

S'ils s'incarnaient vraiment et délivraient leurs pépites

Imagine un instant la richesse offerte des paris tenus ...

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly